A l'occasion de la venue de Marie Gillain et Barbara Probst pour la série "Speakerine" diffusée sur France 2, Tom Villa décide de se replonger en 1962.

Vous êtes bien à l’écoute de France 1, nous sommes le 27 Avril 1962, il est 11h… Et voici un enfin une virgule sonore digne de ce nom ! Ça change de vos génériques de sauvages avec batterie et guitare électrique. 

D’ailleurs la guitare électrique, mais quelle foutaise ! Ça ne marchera jamais ! Il faut une enceinte appelé Amplificateur…Une prise électrique à portée de main… 

Vous imaginez pendant les concerts, avec la rallonge de 20 mètres de la tondeuse à gazon ! Et pourquoi pas un piano électrique pendant que vous êtes ?! 

Comme me le rappelait mon voisin et sociologue Pierre Guetta, qui a un petit Bernard âgé de 5 ans… Moi les instruments électriques, jamais dans ma famille ! 

Non non une bonne guitare classique, « ça change pas le monde mais ça y contribue » comme dit Georges Brassens… Il l’a dit sous sa douche ! Pour être totalement transparent. 

Je suis personnellement passé au ministère de l’information juste avant de venir dans les studios…Je voudrais saluer au passage la liberté qu’ils nous laissent ! 

Et souhaiter la bienvenue à Alain Peyrefitte fraîchement nommé par notre nouveau premier ministre Georges Pompidou depuis une quinzaine de jours.

Pour balayer toutes les rumeurs, au ministère, ils jettent un coup d’œil, relisent les papiers, réorganisent l’ordre des journaux mais nous laissent une vraie liberté de travailler…

Je constate d’ailleurs que le présentateur arabo-pharaonique qui est là d’habitude est rentré dans sa péninsule arabique. Ha, quand il faut bosser pendant les vacances y’a plus personne ! De toute façon, on sait bien que ces gens-là, c’est farniente et thé vert à la menthe. 

Attention pas de méprise, j’ai moi-même un très bon ami d’Algérie Française. Rachid ! D’une gentillesse, et d’une drôlerie !

L’autre jour, il me disait : « Tu sais le mouvement de l’histoire, c’est que l’Algérie devienne indépendante. » Hahaha !! En plus de faire de très bons tajines, ils ont de l’humour !

Un tajine finalement, ce n’est ni plus ni moins qu’un couscous mais sans la semoule… Et un couscous pour nos auditeurs qui ne connaissent pas, c’est comme un petit salé aux lentilles, mais à la place des lentilles vous mettez de la semoule, et à la place des saucisses de Morteau des Merguez… 

Et d’ailleurs Morin, tu me présentes pas la speakerine qui t’accompagnes ?

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.