12e étape de notre tour des capitales européennes, en direct de l'Institut français de Madrid

Il y a quelques jours Adolfo Suarez mourrait en Espagne… Quelques lignes dans les journaux à Paris. Ici, émotion et deuil national de 3 jours.

Qui était Adolfo Suarez ? Un notable du franquisme devenu le premier Premier ministre de l’Espagne post franquiste. L’homme de la transition démocratique, l’homme de la nouvelle constitution. L’homme aussi du 23 février 1981 : ce jour-là, les balles sifflent dans le palais des Cortès, les députés se couchent... un homme reste assis au bout de sa travée : Adolfo Suarez, imperturbable, brave la volonté des putschistes. A 1 heure du matin, le jeune roi Juan Carlos, commandant en chef des armées intervient à la télé. Le jeune roi éduqué par Franco sauve la démocratie. Avec Adolfo Suarès, ils incarnent les symboles de la transition réussie, la réconciliation définitive aussi des républicains et des franquistes d’hier.

Anatomie d’un instant sur lequel il y a quelques jours, les espagnols se sont retournés au passage de la dépouille de Suarèz. Ils se sont souvenus de ce moment particulier du « miracle espagnol » : un roi populaire, une économie qui explose, une entrée triomphale dans l’Europe

1986, un peuple entier et des artistes qui respirent et exultent

'Tous des européens' en direct de l'Institut français de Madrid
'Tous des européens' en direct de l'Institut français de Madrid © Radio France / Romain Seignovert

Mais aujourd’hui, le roi est nu, il chasse les grands fauves en Afrique, et regarde de son palais bunker de la Zarzuela, sa propre fille empêtrée dans les affaires. La movida d’Almodovar a tourné à la Morbida. L’Eglise catholique prend sa revanche et grignote droits et libertés acquises. La nation fédérale se distend sous les coups de butoir des indépendantistes.

La crise est passée par là. Il n’y a plus de forêts de grues dans les villes espagnoles, plus de travail non plus, les enfants d’hier faisaient la fête à Madrid et Barcelone. A ceux d’aujourd’hui, il reste les manifestations et l’indignation…

"Anatomie d’un instant", c’est un très beau livre de Javier Cercas sur le coup d’état raté du 23 février 1981, publié en France (éditions Actes Sud).

Natalie et sa tante
Natalie et sa tante © Radio France / Caroline Gillet

Natalie et sa tante 2
Natalie et sa tante 2 © Radio France / Caroline Gillet

Au programme

  • Reportage « I like Europe » de Caroline Gillet : Natalia, assistante sociale au centre DATOR de Madrid, la plus ancienne clinique espagnole pratiquant les interruptions volontaires de grossesse.

  • L’actualité en Espagne par Guillermo Altares , rédacteur en chef de la rubrique International d’El Pais

  • Entretien politique : Inigo Mendes de Vigo , secrétaire d’Etat aux affaires européennes

  • Live Emily Jane White
Emily Jane White en direct de Madrid
Emily Jane White en direct de Madrid © Radio France / Caroline Gillet

  • Reportage de Bertrand Gallichet.

  • Entretien avec Antonio Altarriba , auteur, romancier. Professeur de littérature française Université du Pays Basque.

L’art de voler , Editions Denoël Graphic

Altarriba
Altarriba ©

Résumé : dernier fils d'une famille rurale, le père d'Antonio Altarriba naît en Aragon à l'orée du XXe siècle. Son idée fixe est de quitter son village pour les lumières de la ville. Il rallie les cohortes d'Espagnols sans pain ni toit, exploités, exposés à toutes les rigueurs du temps : chute de la monarchie, Seconde République, guerre civile, dictature de Franco, exode, Deuxième Guerre mondiale, retour et exil intérieur...

  • Reportage au Microtéatro de Madrid . la formule: une mise en scène de 15 minutes, pour 15 personnes. Tarif : 4 €

Live Emily Jane White

  • La chronique sonore de Romain : les danses folkloriques en Europe

ET AUSSI | décourez la nouvelle vidéo de la collection 'tous des Européens' > Anastasiya à Riga, réalisée par Caroline Gillet et Amélie Fontaine :

Les liens

Qu'est-ce que c'est l'Europe aujourd'hui ? France Inter propose à ses auditeurs de (re)découvrir les européens, en s'installant aux quatre coins du continent pour témoigner d'un imaginaire commun, de vies différentes, de la mémoire d'un passé à ne pas oublier et d'une série d'enjeux pour l'avenir proche.

Le site de la clinique Dator, la première à pratique l'IVG légalement en Espagne en 1986

Une vidéo contre la proposition de loi qui re-ferait de l'avortement un délit en Espagne

'Europe is not dead', le site de Romain Seignovert

Une collection de superhéros Qu'est-ce que ça veut dire devenir adulte en Europe aujourd'hui ? Caroline Gillet et Amélie Fontaine sont parties à la rencontre de Francisco, Anastasiya, Yiannis, Sofia, Andreea... Pour poser les questions de la création artistique, la religion, l'histoire de nos parents et grands-parents, le travail, la famille, la sexualité, le rapport à la politique et la montée de l'extrême droite…

Emily Jane White

I like Europe sur Facebook Oslo, Sarajevo, Berlin, Séville, Liverpool, Tallinn >> une série d'été par Aurélie Charon et Caroline Gillet, chronique le samedi à 6h45 par Caroline sur France Inter 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.