Le quartier de Exárcheia
Le quartier de Exárcheia © Radio France / Amélie Fontaine

A quelques mois des élections européennes de 2014, France Inter propose à ses auditeurs de (re)découvrir l’Europe, cet espace qui leur est commun, en s’installant aux quatre coins du continent .Huitième étape de notre tour d'Europe : après l'Italie, Chypre, la Hongrie, la Roumanie, la la Belgique, la Lettonie et la Croatie, "Tous des Européens" fait halte à Athènes en Grèce, à l'institut français.

Avant, la Grèce c'était pour chacun d'entre nous, au choix et dans le désordre : l'invention de la démocratie ou Nicos Aliagas, la voix de la Callas ou celle de Nana Mouskouri, l'allégorie de la caverne de Platon ou l'eau des cyclades, Antigone ou Jacky Kennedy sur le yacht d'Onasis et bien sûr la belle Melina Mercouri dans les films de Jules Dassin

Oui, mais ça, c'était avant. 2010 : la Grèce s'enfonce dans la crise et si le premier réflexe est plutôt de la laisser s'enfoncer seule (un député allemand ose même dire "Aider la Grèce, c'est comme donner de l'alcool aux alcooliques"), elle fait craindre à l'Europe toute entière une contagion calamiteuse - il faut donc aider la Grèce pour sauver la zone euro. Alors la Troïka débarque à Athènes :les hommes en noir multiplient les soustractions. Contre 240 milliards d'euros d'aide, ils exigent une baisse des salaires et des retraites, des coupes dans la fonction publique et des réformes fiscales dans un pays où dit-on, "payer l'impôt relevait jusque là du volontariat". La cure est sévère : une récession de 25% depuis 2008, un revenu moyen en chute libre, près de six jeunes sur dix au chômage... qui dit pire ?

Mais, pour la première fois cette année, un timide retour de la croissance est annoncé. Depuis, quand on parle de la Grèce, ne reste qu'une question :l'Europe est-elle coupable d'avoir saigné le peuple grec ou au contraire a-t-elle sauvé le pays ? Ici en tous cas, s'est fissurée un peu plus pour certains l'image démocratique de l'Europe.

Au programme

  • Reportage « I like Europe » de Caroline Gillet : Athènes et ses « street artists »

  • L’actualité en Grèce par Yannis Prétenderis, journaliste éditorialiste pour le quotidien To Vima et Mega TV

  • Entretien politique avec Giorgos Kaminis, maire d’Athènes

  • Live d’Olga Kouklaki
Olga Kouklaki
Olga Kouklaki © Radio France / Caroline Gillet
  • Reportage de Manuel Ruffez : le retour à la terre

  • Entretien avec Panagiotis Grégoriou, historien et anthropologue. Auteur du blog "Greek crisis"

  • Live d’Olga Kouklaki

  • La chronique sonore de Romain : les expressions idiomatiques à travers l’Europe.
Amélie Fontaine dessine pendant le direct
Amélie Fontaine dessine pendant le direct © Radio France / Caroline Gillet

Les liens

Qu'est-ce que c'est l'Europe aujourd'hui ? France Inter propose à ses auditeurs de (re)découvrir les européens, en s'installant aux quatre coins du continent pour témoigner d'un imaginaire commun, de vies différentes, de la mémoire d'un passé à ne pas oublier et d'une série d'enjeux pour l'avenir proche.

Le blog de 216

Le blog de Mapet

Le blog d'Olga Kouklaki http://www.olgakouklaki.com

Le blog de Panagiotis Grégoriou, historien et anthropologue

'Europe is not dead', le site de Romain Seignovert

Le site de la graphiste et illustratrice Amélie Fontaine

Retrouvez I Like Europe sur Facebook

La page Facebook de la chanteuse Olga Kouklaki

Une collection de superhéros Qu'est-ce que ça veut dire devenir adulte en Europe aujourd'hui ? Caroline Gillet et Amélie Fontaine sont parties à la rencontre de Francisco, Anastasiya, Yiannis, Sofia, Andreea... Pour poser les questions de la création artistique, la religion, l'histoire de nos parents et grands-parents, le travail, la famille, la sexualité, le rapport à la politique et la montée de l'extrême droite…

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.