J’ai devant moi, 2 tableaux.

Ils représentent tous les deux la même chose, dans la même pose et le même décor.

L’un a été peint en 1866, l’autre en 1989.

Sur ces peintures, on voit un sexe en gros plan, complètement offert à nos yeux. C’est presqu’anatomique, en tout cas, ultra réaliste. Rien ne manque : ni les poils, ni les duvets, ni les plis de la peau.

Il y a quand même une différence notable entre ces deux œuvres.

Le titre.

L’un est intitulé « l’origine du monde ».

L’autre « l’origine de la guerre ».

L’un, le premier celui de Courbet, montre un sexe de femme.

L’autre, le deuxième, celui de l’artiste Orlan, montre un sexe d’homme.

Ce soir, dans "Tous les chats sont gris", l’homme et son désir…l’homme et ses désirs…

Les origines
Les origines © radio-france

Les liens

Catherine Blanc, le site officiel

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.