Une main, une langue qui effleure la peau

Se laisse aller sur le corps

Va, revient

Doucement avec sensualité et tendresse

Un léger frôlement

Des frissons

Un plaisir

Si, comme disait Pierre Louÿs,

« L’amour humain ne se distingue du rut stupide des animaux que par deux fonctions divines : la caresse et le baiser »

Pourquoi se priver des caresses ?

Profitons-en !

Les liens

Les éditions Leduc.S

Les éditions J'ai lu

Les éditions Flammarion

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.