Marguerite Duras et sa mère
Marguerite Duras et sa mère © Collection Jean Mascolo

J'ai eu ce paradis d'une mère qui était tout à la fois. Le malheur, l'amour, l'injustice, l'horreur.

Marguerite Duras

« Mère et fille…Quel terrible mélange de sentiments, de désarroi, de destructionTout est possible au nom de l’amour et de l’affectionLa faille de la mère, la fille en hériteraLes ratages de la mère, la fille les paiera.Le malheur de la mère sera le malheur de la filleComme si on ne coupait jamais le cordon ombilical » Liv Ullmann dans le film Sonate d’Automne d’Ingmar Bergman.Des mots froids et durs qu’elle adresse à sa mère interprétée par Ingrid Bergman.Dans cette scène, les visages de ces deux femmes, l’une plus jeune, l’autre plus vieille, font face aux spectateurs. La fille derrière la mère. En plan serré. Quel étrange couple.A quelques jours de la fête des mères, « tous les chats sont gris » s’intéressent à ce couple, à ces relations, à cette intimité entre une mère et sa fille.Amour, haine, rivalité, complicité….

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.