Mais enfin tout ce dont est capable l’inconscient en tout cas, si l’on en croit Freud, c’est de désirer. Et désirer. ET DESIRER ! Oh, Freud, si je connais !

__

Celle-ci a un joli cul mais elle parle trop.

__

D’autre part, celle-là ne parle pas du tout, du moins pas pour dire la moindre chose sensée - mais pour vous sucer, pardon ! Quelle science de la bite !

__

D’un autre côté, voilà une vraie crème de fille, avec les tétons les plus doux, les plus roses, les plu touchants que j’aie jamais tiraillés entre mes lèvres, mais elle ne veut rien savoir pour tailler une plume. N’est-ce pas étrange ? Et pourtant - allez comprendre les gens - c’est son plaisir pendant que je la tronche d’avoir l’un ou l’autre de mes index douillettement logé au creux de son anus. La mystérieuse affaire que voilà !

__

La fascination sans limite qu’exercent ces ouvertures et ces orifices ! Voyez-vous, je suis tout bonnement incapable de m’arrêter ! Ou de m’attacher à aucune.

L’addiction au sexe décrite par l’écrivain américain Philip Roth dans « Portnoy et son complexe ».

Certains ne pensent qu’au jeu.

Certains cherchent la vie dans le tabac, la drogue ou les paradis artificiels.

Certains ne peuvent passer une journée sans alcool.

Pour d’autres, tout tourne autour du sexe !

Quand un plaisir, une habitude, devient une manie, une obsession, une idée fixe !

Et par conséquent, un manque, une angoisse, une souffrance.

sex addict , accros au sexe, compulsivité sexuelle, nymphomane….

Quand le désir se réduit au besoin : ce soir dans "Tous les chats sont gris"!

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.