Portrait de Giacomo Casanova par Anton Raphael Mengs 1760
Portrait de Giacomo Casanova par Anton Raphael Mengs 1760 © KoS / KoS

" Je montai dans la voiture qui m’attendait ; je cherchai bien la morale de toute cette aventure, et…. Je n’en trouvai point. " Ainsi se termine « Point de lendemain » , un conte de Vivant Denon dont une première version parut en 1777. Exemple typique de cette littérature érotique qui fleurit dans ce siècle des lumières.Pas de morale à cette histoire. Normal! Elle est immorale. Contre la morale. C’est le charme de l’époque.Ce soir, les chats gris voyagent dans le temps, dans ce 18ème flamboyant et grivois, tourmenté et révolté.Ce soir, nous convoquons Dom Juan, Valmont, Casanova, Lovelace, Versac et leurs amis libertins !

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.