Un corps dévêtu. Une femme nue. Un homme nu. Une pose. Une intimité dévoilée.

En face : un burin. Une palette. Un croquis. Un trait de crayon. Des couleurs. Des matières. Un pinceau. Pour s’approprier cette nudité. La raconter. La déflorer.

Et ce regard. De l’un vers l’autre. Avant… le regard des autres. Des yeux brillants, parfois choqués, émus, partagés, intolérants ou étonnés….

Le nu, nature vivante, ce soir sur France Inter dans « Tous les chats sont gris ».

Les liens

Site de Paris Ateliers

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.