Cécile Duflot était l’invité de Tous Politique sur France Inter avec Le Monde et l’AFP.

La ministre du Logement souhaite qu'une loi sur le non-cumul des mandats puisse s'appliquer dès 2014, alors qu'une telle modification semble repoussée à 2017, c'est-à-dire à la fin du mandat en cours des députés.

Pour Cécile Duflot "le plus tôt sera le mieux" pour sortir de cette situation qui voit "83% des des parlementaires français en situation de cumul", ce qui lui semble une forme d'anachronisme par rapport aux autres pays européens. Un anachronisme auquel Cecile Duflot veut mettre un terme "et le plus tôt sera le mieux".

L'ancienne présidente d'Europe-Ecologie-Les Verts reconnaît qu'il est compliqué de trouver une majorité parlementaire pour faire adopter ce texte puisque "83% des parlementaires sont potentiellement concernés aujourd'hui. Quand on est soi-même dans cette situation, on ne peut pas penser que c'est une mauvaise chose". Mais "ce n'est pas parce que c'est compliqué qu'il faut manquer de détermination", a-t-elle conclu.

Cécile Duflot

Le plafonnement des rémunérations des entreprises publiques est une première étape

Les Suisses ont approuvé dimanche par référendum la mise en place d'un système de contrôle des rémunérations des dirigeants d'entreprises qui interdit notamment les "parachutes dorés".

Pour Cécile Duflot, ce qui s’est passé en Suisse "fait écho à ce qui se passe en Italie, en Espagne au Portugal".

Le sentiment d’inégale répartition des richesses, provoque, selon la ministre "un sentiment de révolte et d’écœurement".

La promesse de François Hollande de limiter les rémunérations des à 450.000 euros par an a été concrétisée cet été. Un décret a été pris fin juillet pour limiter le cumul des rémunérations fixes et variables des dirigeants des entreprises publiques à 20 fois le niveau des plus bas salaires des entreprises publiques.

Pour Cécile Duflot, le plafonnement des rémunérations des dirigeants des entreprises publiques n’est qu’une première étape.

Cécile Duflot

Les invités

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.