Claude Guéant, ancien ministre de l'Intérieur est l'invité de Tous Politiques ce dimanche à 18h10. Une émission présentée par Carine Bécard avec Clarisse Vernhes de France 3 et Jannick Alimi du Parisien-Aujourd'hui en France.

Suivez l'émission en vidéo

La Grèce, le référendum et la zone euro

Interrogé sur le référendum en Grèce, alors que les bureaux de vote fermaient tout juste, l'ancien ministre de l'Intérieur a envisagé les deux hypothèses.

Claude Guéant a déclaré :

Pour la Grèce et pour l'Europe, je préférerais la victoire du "Oui". Si c'est le "Non" qui l'emporte, la Grèce aura dit sa rupture avec l'Europe. Si c'est le NON, la Grèce va se retrouver sans argent. Elle sera obligée de créer une autre monnaie.

► ► ► ALLER PLUS LOIN| Grèce, premiers sondages en faveur du "Non"

Claude Guéant a cependant précisé :

Monsieur Hollande a été très ambigu. Je ne vois pas pourquoi les Allemands, les Français accepteraient de subventionner la Grèce. Mais politiquement, ce serait un échec pour l'Europe.

Immigration

Au sujet des arrivées massives de migrants, Claude Guéant s'est exprimé :

Il faut installer des centres d'accueil dans les pays de rebond, par exemple en Libye. Il faudrait les bloquer au départ et les laisser en Afrique.

L'ancien ministre de l'Intérieur a ajouté :

La France fait bien son travail. A Calais, nous faisons le travail pour le compte des Anglais.

Terrorisme et loi sur le renseignement

Interrogé sur la menace terroriste qui pèse sur la France, Claude Guéant a estimé :

Le gouvernement fait ce qu'il peut. Mais il faut que la société française puisse vivre avec le sentiment que nous aurons à nouveau des actions. Il serait du plus haut intérêt que la police et la gendarmerie soient mis dans le coup.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.