Rencontre avec le secrétaire général de la CFDT , à quelques jours de la réunion entre le ministre du Travail, les patrons et les syndicats sur les contreparties au pacte de responsabilité. La CFDT appelle le gouvernement à agir si le patronat n'entame pas de discussions avec les entreprises sur l'emploi, la classification et le l'investissement.

__

Le Front National prend une place importante dans les sondages, est-il si près du pouvoir alors que François Hollande est de plus en plus attaqué ? Pour le secrétaire général de la CFDT, la démocratie est en danger.

Il faut agir et non pas faire de la politique fiction... Marine Le Pen a un discours attrape-tout qui n'a pas de structure, pas d'avenir

François Rebsamen a demandé plus de contrôle des chômeurs inscrits à Pôle Emploi en début de semaine, ce que dénonce Laurent Berger

J'ai reçu des témoignages me disant, c'est insupportable, ça fait six mois, un an que je cherche un emploi... s'ils font ça, ils trouveront la CFDT sur leur route

Quelles sont les contreparties au pacte de responsabiltié ?

A l'approche de la réunion entre François Rebsamen, le patronat et les syndicats, mercredi 10 septembre, Laurent Berger demande au patronat de discuter dans les branches sur l'investissement, l'emploi et les classifications. Au tour du Medef de faire un effort après celui accordé par les syndicat sur les marges aux entreprises. Dans l'hypothèse où le patronat n'engage pas ces discussions :

Je demande instamment au gouvernement de ne pas inscrire les aides aux entreprises dans la loi de finance de 2016 et 2017

Laurent Berger
Laurent Berger © Radio France / Anne Audigier
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.