Pour le porte-parole du gouvernement, le déjeuner entre Jean-Pierre Jouyet et François Fillon n'était pas caché, "Ce n'était pas un déjeuner secret. Tout le monde pouvait les voir dans ce restaurant."

Affaire Fillon/Jouyet

Pour le ministre de l'Agriculture, depuis l'élection de François Hollande, "les juges sont libres et indépendants sur toutes les affaires."

Pour lui, l'affaire est celle de la droite et de l'UMP, " Je n'ai pas évoqué un problème Jouyet. Il y a, par contre, un problème de financement de parti."

Quant à l'attitude de Jouyet et sa rencontre avec Fillon, le porte-parole estime "Tout le monde rencontre des gens de l'opposition. La démocratie, c'est la capacité qu'on a à gérer nos différences".

Valls est loyal

Au sujet du Premier ministre, Le Foll a expliqué que "Manuel Valls fait son travail de manière loyale mais c'est aussi un homme politique" a-t-il dit, ne niant pas les ambitions futures de l'actuel locataire de Matignon.

A propos des mouvements de contestation du Medef pour le porte-parole, le patronat est dans une surenchère continue. Et il se répète : "Il y a trop de charges, Il y a trop de charges".

L'environnement, élément fondamental pour l'agriculture

Au sujet du contrôle des nitrates, "Il faut qu'on rende les contrôles plus acceptables pour que les agriculteurs ne sentent pas cette pression permanente." Tous les marchés doivent être ouverts pour donner des débouchés à l'agriculture française explique le ministre : "On peut arriver à 50 à 70% de produits français servis dans nos cantines. "

Au sujet du barrage de Sivens, "l'agriculture sur place n'est pas une agriculture intensive" assure-t-il. Ségolène Royal a eu raison de reprendre la discussion.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.