La ministre de la Santé Marisol Touraine a le sentiment d'être "plus face à une fraude qu'à un enjeu sanitaire" après la découverte de viande de cheval dans des lasagnes censées être au boeuf.

Marisol Touraine a estimé qu'on était "manifestement face à ce qui ressemble à une fraude de grande ampleur qui traverse l'ensemble de l'Europe et qui avait pour objectif de faire gagner de l'argent a certaines entreprises". Elle a poursuivi :

Je n'ai pas d'éléments pour me dire qu'il y a un risque pour la santé dans les produits mis en vente.

Pas d'élements donc pour rassurer les consommateurs. Marisol Touraine a ensuite rappeler que des enquêtes étaient engagées et que des réunions allaient rassembler "l'ensemble des ministres directement impliqués".

Nous verrons comment rassurer le plus possible les consommateurs, mais à l'heure actuelle (...) j'ai le sentiment que l'on est plus face à une fraude qu'à un enjeu sanitaire.

Une réunion de crise se tiendra lundi soir avec des représentants du gouvernement et de la filière viande, a annoncé dimanche l'entourage du ministre délégué à la Consommation, Benoît Hamon, alors que le scandale de la viande de cheval utilisée dans des produits surgelés prend de l'ampleur.

> qu'est-ce que le "lasagnegate" ?

Parcours de la viande
Parcours de la viande © Radio France
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.