Jean-François Copé
Jean-François Copé © Radio France
**Le président de l'UMP était l'invité de Tous Politiques, une émission co-animée par Marc Fauvelle de France Inter, et Roselyne Febvre de France 24, en partenariat avec _Le Parisien._ Jean-François Copé a notamment fustigé la division par deux du nombre de régions pônée par le gouvernement.** Pour le patron de l'UMP, cela reviendrait à créer "un État fédéral", "une autre République". Il est donc "inacceptable" que les Français ne soient pas consultés par référendum. > C'est un véritable coup de force. Et on veut le faire sans référendum, c'est-à-dire qu'on va changer de modèle républicain, passer quasiment à un État fédéral avec onze régions qui seraient de vrais contre-pouvoirs et on ne va pas demander aux Français ce qu'ils en pensent, alors que ce n'était pas dans le programme électoral de M. Hollande. C'est inacceptable. ### "La France décroche" Par ailleurs, Jean-François Copé estime que le plan d'économies de [50 milliards d'euros présenté par Manuel Valls ](http://www.franceinter.fr/depeche-plan-d-economies-50-milliards-de-critiques)n'est "pas suffisant". "50 milliards, ce n'est pas assez. À l'UMP, nous proposons 130 milliards". Objectif : assainir les finances du pays et rattraper nos voisins européens "qui avancent", alors que "la France décroche". ### Le rôle du président ? "L'omniprésence diplomatique" [Interrogé sur la crise ukrainienne](http://www.franceinter.fr/depeche-ukraine-lest-vote-pour-son-independance), le président de l'UMP, a regretté que la France ne joue pas "le rôle de médiateur que le monde attend" :
Enfin, Jean-François Copé affirme que le couple franco-allemand, auquel il se dit "très attaché", ne fonctionne pas. "Pour qu'il fonctionne, les deux pays doivent avoir le même niveau de développement économique. Or, ce n'est pas le cas", conclut-il.
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.