claude bartolone reçoit des menaces de mort
claude bartolone reçoit des menaces de mort © reuters

Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale, était l'invité de Marc Fauvelle dans Tous Politiques, ce dimanche.

Et si Jérôme Cahuzac se représentait?

Alors que Jérôme Cahuzac a fait samedi son marché à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), sa première apparition publique depuis sa démission, semblant ainsi vouloir prendre la température de l'électorat, plane le doute sur l'hypothèse de sa candidature à la législative partielle organisée en juin pour le remplacer.

Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, a déclaré qu'il "déconseillerait" à Jérôme Cahuzac, l'ancien ministre délégué au Budget, de présenter sa candidature à la députation, mais que la décision lui revenait.

Réponse du président de l'Assemblée nationale:

C'est à lui de savoir s'il peut se sentir en mesure d'être candidat à nouveau. Ce n'est plus à moi de lui demander de ne pas revenir siéger. C'est un combattant et je pense qu'il ne reviendrait pas à l'Assemblée simplement pour rester sur un siège de député. Il a besoin de se fixer des objectifs. Moi, mon avis, c'est qu'il va changer de vie.

"Je lui déconseillerais de le faire"

1'29

S Bartolone Claude

De l'Assemblée nationale et du rôle de son président

Au poste du perchoir de l'Assemblée nationale depuis un an, Claude Bartolone s'est exprimé sur sa vision de sa fonction.

Le temps du sarkozysme est fini. C'est pas le président qui annonce et le Parlement qui se couche.

"Il est de la résponsabilité de président de l'Assemblée d'indiquer des orientations"

0'29

Tous politiques - Tous pol - assemblée

Claude Bartolone qui l'a par ailleurs assuré, il ne rêve pas du poste de ministre de l'Economie et des FInances, ni même de Matignon:

Je suis très bien où je suis. Je ne pense à aucune autre fonction en me rasant.

"Je suis très bien où je suis"

0'38

Tous politiques - Tous pol - aucune autre fonction

Au sujet de la première année de mandat de François Hollande et de la conférence de presse du président de la République prévue jeudi, Claude Bartolone a analysé:

La conférence de presse me paraît bien plus nécessaire que tout remaniement; Il y a besoin d'une parole présidentielle. Mais c'est pas simplement une conférence de presse qui va tout régler.

Sage décision sur Dailymotion?

Soutenant le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg sur le dossier Dailymotion, Claude Bartolone a déclaré:

Arnaud Montebourg n'a pas pris une position personnelle. Il a pris une décision intéressante et sage. Il y a possibilité de maintenir ce contrôle français et de continuer à développer ce produit.

De l'Allemagne et la confrontation

Revenant sur ses déclarations envers l'Allemagne et la "confrontation", Claude Bartolone s'est expliqué:

Je suis pour la confrontation, mais rien ne serait pire que l'indifférence entre la France et l'Allemagne. La nécessité de relance européenne, ça ne veut pas dire que la France n'a pas d'effort à faire.

Revoir l'émission en intégralité

__

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.