Vincent Peillon, ministre de l'Education nationale est l'invité de Tous politiques. Il répond aux questions de Marc Fauvelle de France Inter, Roselyne Febvre de France 24 et Matthieu Croissandeau du Parisien.

Sur le Front national

Interrogé sur le positionnement à avoir vis-à-vis du Front national après la polémique soulevéepar François Fillon ce week-end, le ministre de l'Education nationale a qualifié de "suicide politique" les déclarations de l'ancien Premier ministre UMP.

Selon lui, le Front national "charie d'abord de la haine. C'est une voie sans issue. "

Sur la rentrée scolaire

Au sujet de la rentrée des classes qui comptait cette année une nouveauté de taille avec la réformez des rythmes scolaires dans le primaire, Vincent Peillon a estimé qu'"on n'a pas encore redressé les performances scolaire des jeunes Français " et s'est donc dit déterminé à aller "jusqu'au bout " dans sa réforme de l'école.

Sur la Syrie

A une heure de l'intervention du président de la République au journal de 20 heures de TF1, Vincent Peillon a estimé que "la position de la France sur la Syrie a permis qu'une négociation se noue. "

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.