Najat Vallaud-Belkacem
Najat Vallaud-Belkacem © Radio France / Anne Audigier

Najat Vallaud Belkacem, porte parole du gouvernement, ministre des Droits des femmes était l'invitée de Marc Fauvelle dans Tous Politiques, ce dimanche. Elle est revenue sur les manifestations pour ou contre le mariage pour tous, la publication des déclarations de patrimoine par l'ensemble des membres du gouvernement ou encore l'égalité hommes-femmes.

Manif contre manif

Interrogée sur les manifestations pro et anti mariage pour tous qui ont eu lieu ce dimanche après-midi dans les rues de Paris, la porte-parole du gouvernement et ministre des Droits des femmes s'est attaquée à l'opposition et son commportment depuis "plusieurs mois"

L'opposition a vu une espèce aubaine pour s'opposer au gouvernement en s'exonérant de travailler sur le fond.

"Il s'agit d'un principe d'égalité à faire respecter devant la loi"

Et, au sujet de la polémique sur les chiffres du dernier rassemblement contre le projet de loi, que les opposants aux mariage pour tous ont accusé d'avoir été truqués par la préfecture de police, la ministre a ajouté:

La différence, quand nous étions dans l'opposition, c'est que nous n'en venions pas à accuser la préfecture de police de mentir sur les chiffres, de cacher une partie des manifestants.

"J'appelle tous les responsables politiques à leur responsabilité"

__

Et Najat Vallaud Belkacem de conclure:

Vous verrez, j'en prends le pari, je reviendrai ici dans cinq ans, personne ne remettra en cause cette réforme.

Opération transparence

Najat Vallaud-Belkacem, la  ministre des Droits des femmes
Najat Vallaud-Belkacem, la ministre des Droits des femmes © REUTERS/Michel Labonne

Najat Vallaud-Belkacem qui reconnait n'avoir "jamais pensé que cette réforme, se ferait facilement, ttranquillement", est également revenue sur l'opération de moralisation de la vie politique et de transparence lancée par François Hollande après les révélations de possession d'un compte en Suisse par l'ancien ministre du Budget, Jérôme Cahuzac.

Interrogée sur son propre patrimoine, le plus petit de l'ensemble des ministres du gouvernement, en dessous de la moyenne des Français, Najat Vallaud Belkacem a reconnu être plus consommatrice qu'épargnante.

Ce que les François doivent savoir c'est si on a perçu, de façon indue, des indemnités ou des fonds. Ce qu'on fait de notre argent, c'est de la vie privée. Il se trouve que moi je suis plus consommatrice qu'épargnante, mais ce que je fais de mon argent, c'est ma vie.

"Il ne s'agit pas de passer en force"

Droits des femmes

Najat Vallaud Belkacem, également, ministre des Droits des femmes est enfin revenue sur la question des inégalités hommes-femmes dans les entreprises, publiques ou privées.

Les inégalités salariales, elles existent y compris dans la fonction publique.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.