Jean-Luc Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon © MaxPPP/Guillaume Bonnefont
**Député européen, membre du Parti de Gauche, Jean-Luc Mélenchon répond aux questions de _France Inter_ , de Thierry Borsa, Directeur de la rédaction du _Parisien-Aujourd'hui_ en France et de Jean-Noël Cuénod, Rédacteur en chef du mensuel suisse _La Cité_ et collaborateur de_LaTribune de Genève_ et de _24 Heures_ .** Retrouvez l'essentiel de l'intervention de Jean-Luc Mélenchon.
### "Ce n'est pas la gauche au pouvoir, c'est une variété de droite" > Il fallait nationaliser Florange, Hollande ne l'a pas fait. > Ce n'est pas la gauche au pouvoir, c'est une variété de droite. > Le gouvernement dit toujours oui à tout ce que dit le Medef. ### "L'Europe va peut-être mourir" > Le couple franco-allemand, c'est sur les vieilles cicatrices que s'ouvrent les nouvelles blessures. > L'Europe va peut-être mourir, peut-être entrer en guerre. > Il faut que la banque centrale rachète toutes les dettes souveraines [...] La dette ce n'est rien, jamais la dette ne sera payée. > Ce qui se passe en Ukraine est d'une nature comparable à ce qui s'est passé pendant la première guerre mondiale. > La façon dont nous parle l'Allemagne est inadmissible. > La relance européenne ne passe pas par le gel des salaires. ### "Il n'y aura plus d'alliance avec le PS" > C'est difficile d'expliquer que c'est le banquier qui est responsable et non l'immigré. > Il n'y aura plus d'alliance avec le PS. > Nous parlons avec les écologistes. Nous appelons à ce que sur le terrain il y ait un accord entre le Front de gauche et EELV > Je comprends que je ne plaise pas aux gens de droite car au-dessus de 300 000, je leur prends tout. > Je ne suis pas un séducteur, je suis un convaincant et je m'incline devant la décision du peuple français.
Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.