Le député UMP de l'Eure Bruno Le Maire, ancien ministre de l'Agriculture, etait l'invité de Marc Fauvelle et de Roselyne Fabvre de France 24.

Bruno Le Maire
Bruno Le Maire © Radio France / Anne Audigier

Interrogé sur le projet de réforme fiscale que le Premier ministre a annoncé et pour laquelle il reçoit les partenaires sociaux lundi à Matignon, le député de l'Eure à eu des mots très durs : "de qui Jean-Marc Ayrault se moque-t-il avec sa réforme fiscale ?".

Selon Bruno Le Maire, cette annonce, "qui n'est pas préparée, qui associe des syndicats, qui ne prévoit pas une baisse des impôts"... "ça entretien l’idée que tous les politiques sont des guignols et ne respectent pas les français".

Pour l'ancien ministre de l'Agriculture, ce gouvernement n’a plus la crédibilité pour faire cette réforme. La seule solution à ses yeux c'est de "baisser les impôts et donner à la fiscalité un objectif clair, un seul objectif : l’emploi, l’emploi, l’emploi !"

Bruno Le Maire

Comme Le gouvernement, Bruno Le Maire dit qu'il faut rééquilibrer les aides européennes vers les éleveurs et les producteur de lait. Mais l'ancien ministre de l'agriculture reproche au Gouvernement de ne pas écouter les agriculteurs, de ne pas les respecter, de ne pas être suffisamment auprès d'eux.

Quelques minutes après, sur Twitter, le ministre de l'Agriculture répond à Bruno Le Maire

Tweet Le foll
Tweet Le foll © Radio France

Tweet qui a appellé la réponse de Bruno Le Maire

La France a-t-elle vocation à éteindre tous les incendies ?

Laurent Fabius a estimé jeudi que la République centrafricaine est "au bord du génocide". Bruno Le Maire s'est montré hostile à une intervention française en Centrafrique, souhaitant que Paris "concentre ses efforts sur le Mali où il y a un intérêt national : la lutte contre l'islamisme radical".

"Est-ce que la France a vocation à éteindre tous les incendies à travers la planète ? Est-ce que nous avons la capacité à déployer nos troupes partout dans la monde dès qu'il y a des atrocités commises", s'est-il interrogé.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.