Si nous vivons dans un monde connecté de plus en plus dangereux, quel rôle vont y jouer les géants du numériques, les proverbiaux GAFAM, Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft ?

Les GAFAM
Les GAFAM © AFP

Mi-août, dans la torpeur estivale, le journaliste américain Ryan Gallagher, qui écrit pour le site The Intercept, a poussé un coup de gueule. Alors qu’il enquêtait sur le lancement par Google d’un moteur de recherche taillé sur mesure pour la censure chinoise, il s’est publiquement ému du “mur de silence” opposé par l’entreprise, plus secrète qu’un service de renseignement.

Il y a quelques années, la doctrine de Google était “Don’t Be Evil”, ne pas faire le mal. Désormais, c’est “Do The Right Thing”, faire le bien. Et c’est parfois ne rien dire, particulièrement quand on s’aventure dans les territoires non cartographiés de la Silicon Valley. Ce petit morceau de Californie est une zone secrète, à l’accès restreint, où la parole se libère peu. Le doigt sur la couture du pantalon, comme pour nous rappeler qu’Internet, notre Internet, repose historiquement sur des fondations militaires.

Militaire, tiens donc. Si nous vivons dans un monde connecté de plus en plus dangereux, quel rôle vont y jouer les géants du numériques, les proverbiaux GAFAM, Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft ? Vont-ils partir en guerre ? Pas la guerre économique qu’ils ont l’habitude de se livrer, non, mais la guerre, la vraie, avec ses stratégies, ses batailles, ou ses morts.

Glitch, le supplément culture du News Feed - épisode 3 / Banksy

Programmation musicale

  • Caballero & Jeanjass : "Déguelasse" 
  • Chaka Khan : "Like sugar" 
  • Radiohead : "No suprises" (1997)
Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.