Après les jeunes en banlieue, les jeunes engagés et les jeunes néo-libéraux, l’équipe de Toute Première Fois tend le micro de France Inter à un primo-votant agriculteur.

Le micro de Toute Première Fois dans une ferme de Lozère
Le micro de Toute Première Fois dans une ferme de Lozère © Radio France

La rencontre se déroule sur le plateau de la Margeride. A 1 000 mètres d’altitude, aux confins de la Lozère et de la Haute Loire, tout près de Langogne. Grégoire va voter pour la première fois. Depuis l’été dernier, il s’est constitué en GAEC avec son père. Une exploitation de 280 bêtes. Il raconte la difficulté du monde paysan, la nécessité d’être un passionné pour perpétrer l’aventure familiale sur les terres de Lozère. Grégoire n’a pas le sentiment de sacrifier sa jeunesse en travaillant 70h par semaine. Ses dernières vacances, une petite semaine en Aout à Agde. Ses week-ends, quelques heures le dimanche avec les amis des environs. La politique ? Il faudrait plus de considération. L’Europe ? Bien sûr qu’elle pose des problèmes mais on en a besoin. Sans elle, on ne pourrait exporter. Voter ? Oui. Ne serait-ce pour éviter le pire.

Grégoire accueille dans sa ferme Marianne, étudiante statistique et maths à Nanterre, Simon études politiques à Paris, et Paul originaire de la Bresse et engagé avec le mouvement des Jeunesses Chrétiennes Rurales.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.