La Toute Dernière de Toute Première Fois

Se dépêcher de ralentir sera le mot de la fin. La course effrénée vers le pouvoir sans prendre le temps de débattre des idées de fond laisse amers nos jeunes primo votants. Réunis pour la toute dernière fois, ils dressent le bilan de leur première expérience électorale.

Que retenir de cette élection présidentielle, la première dans laquelle ils jouent le rôle de protagoniste. Diana, Paul, Marianne, Arthur, Inès, Simon et Salomé en parlent entre eux. Emergent la déception dans cet échange, pour la plupart, il a manqué l’enthousiasme dont ils rêvaient.

Au cours de la conversation, ils évoquent le désenchantement du scrutin présidentiel, beaucoup plus attiré par l’élection législative qui donnerait une photo plus juste de la composition politique du pays. Et tant pis, si cela aboutit à une coalition qui ne dégage pas une majorité présidentielle, affirment-ils.

Cette émission est la toute dernière. L’équipe gardera un bon souvenir de cette aventure radiophonique. La plupart d’entre eux nee croyait pas à la réalité d’un principe de libre antenne, persuadés qu’ils allaient être les faire valoir d’un système qui allait les instrumentaliser. Or, ils pu faire et dire ce qu’ils voulaient comme ils le voulaient avec un œil sur le montage. D’ailleurs, ce genre de séquence ne fonctionne que si elle est sincère. L’expérience dépasse le programme radio, c’est une aventure humaine aussi, une équipe qui s’est constituée, ils ne se ressemblent en rien et ont forgé entre eux un état d’esprit et puis le bonus… ils voulaient 4 candidats à la présidentielle… Le seul qui a accepté l’exercice sur les 4 contactés, (pas si simple de se confronter à 3 jeunes dans un échange sans filtres), c’est Emmanuel Macron… Il a passé une heure avec eux quand 30 minutes étaient programmés et finalement dans une expérience primo votants, avoir pu discuter en privé avec celui qui allait devenir le président de la République, à l’heure du bilan ce n’est pas si mal…

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.