Marien Defalvard, romancier, 19 ans

Marien Defalvard
Marien Defalvard © Radio France

Qui part à la recherche DU TEMPS QU’ON EXISTAIT ?

Extra-vagance mélancolique au gré d’une plume imprégnée du mal d’un autre siècle.

Marien Defalvard est, tout petit, tombé dans l’encrier …

Il nous en parle, ce soir, sur France Inter, pour la toute, toute première fois.__

Du temps qu'on existait , Grasset, à paraître le 1er septembre 2011, (371 p.)

Du temps qu'on existait, Marien Defalvard
Du temps qu'on existait, Marien Defalvard © Radio France

Cela commence par un enterrement. Cela finit par un enterrement. Entre les deux, l’homme que l’on enterre prend la parole et raconte sa vie.

Le récit commence dans les années 1970, où le narrateur est encore un enfant. Un fils de famille bourgeoise qui s’ennuie. Il combat cet ennui par des sarcasmes et des rêveries. Les années passent. Il promène à travers la France (Paris, Lyon, Brest, Tours), sa grande intelligence offusquée par la vulgarité des temps. Que l’on ne s’attende pas à des aventures picaresques : ce livre est l’étonnant récit d’une sensibilité, des premières amours adolescentes à la douceur des dernières heures, où le héros rencontre enfin la joie.

La première fois de Marien Defalvard:

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.