Tubes & Co , c'est tous les vendredis... et du lundi au jeudi, c'est Pop & Co !

Dans notre beau pays le mois de mai est toujours bon : il y a un jour férié par semaine. Pour le premier d’entre eux, Tubes & Co fait l’éloge de la paresse en chansons.

Et c’est Henri Salvador qui énonce la devise du jour :

0'16

Le Travail, c'est la santé

Henri Salvador | 'Le Travail c'est la santé / Bouli-Bouli'
Henri Salvador | 'Le Travail c'est la santé / Bouli-Bouli' © Rigolo / Rigolo

Nous sommes en 1965 , une époque où l’on ne comptait pas les chômeurs par millions . Perdre un emploi un jour, c’était avoir l’assurance d’en trouver un autre le lendemain. Le public pouvait donc adhérer sans culpabilité ni complexes à cette invitation : ne rien faire . Depuis, les temps ont changé. Pas sûr qu’en 2015, il soit possible d’écrire des paroles comme celles du tube d'Henri Salvador . Si ce dernier s’est amusé à inventer un rythme quasi-militaire pour accompagner ce texte, l’éloge de la paresse en chanson exige au contraire langueur et volupté .

En 1978, Julien Clerc reprend « Travailler c’est trop dur ». Le morceau est écrit par Zachary Richard , un poète qui réhabilita cette musique traditionnelle de Louisiane qu’on appelle la musique cadienne . « Travailler c’est trop dur » se chante dans un mouvement de balancier, d’une fesse sur l’autre.

En 1988 est créé le RMI . En 1994 sort le premier album d’un groupe qui s’appelle Les Escrocs . Sur cet album figure la chanson « ASSEDIC ». C’est l’histoire d’un gars parti dans les îles parce qu’il refuse l’absurdité suivante : perdre sa vie à la gagner . Il adresse donc une lettre aux ASSEDIC . Dites ASSEDIC et vous penserez désormais rythmes tropicaux .

Le grand philosophe Laurent Wauquiez nous avait prévenus :

L’assistanat est le cancer de la société.

Rappelons ici que l’un des piliers de la chanson française , un homme qui a donné son nom à des lycées encourageait à la rêverie , au vagabondage , en un mot au plaisir de la glande . Il s’appelait Brassens, Georges . Un exemple parmi tant d’autres : dans « La Chasse aux papillons », Cendrillon quitte son emploi, ouvre sa cage pour suivre un mignon.

Mais celui qui incarne le mieux la paresse dans la chanson française , c’est un autre Georges .

la suite à écouter...

Les liens

le twitter de Rebecca Manzoni

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.