Du 29 février au 4 mars, à l'occasion du 25ème anniversaire du décès du chanteur, Pop & Co est consacré à Serge Gainsbourg

Cinquième et dernier épisode de cette semaine spéciale Gainsbourg, avec un Tubes & Co consacré au très pop "Sea, sex and sun".

"Sea, sex and sun" - Serge Gainsbourg, 1978
"Sea, sex and sun" - Serge Gainsbourg, 1978 © Philips / Philips

On est en 1978 et "Sea, sex and sun" est le premier vrai tube de Gainsbourg en tant qu'interprète. Pourtant, il a déjà signé deux de ses albums les plus ambitieux, Histoire de Melody Nelson en 1971 et L'Homme à tête de chou en 1976. Mais dans les deux cas ce fut un bide.

Alors à 50 ans pile, Gainsbourg est bien décidé à faire un morceau qui serve ses propres intérêts. Dans l’industrie musicale on appelle ça un tube de l’été .

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Serge surfe sur la vague disco et cela lui réussit... financièrement à tout le moins. Gainsbourg n'était pas très fier de son tube : « Bon… cet été, j’ai fait un truc disco pour faire du blé mais ce succès-là m’a déprimé. Peut-être parce que ça ne m’étonnait pas. C’était trop fait pour. », confiait-il à Libération . Cela ne l'a pas empêché de prêter"Sea, sex and sun" à Patrice Leconte qui en a fait le générique des Bronzés quelques mois plus tard...

Les liens

le twitter de Rebecca Manzoni

L'équipe
Contact
Thèmes associés