Du 29 février au 4 mars, à l'occasion du 25ème anniversaire du décès du chanteur, Pop & Co est consacré à Serge Gainsbourg

Cinquième et dernier épisode de cette semaine spéciale Gainsbourg, avec un Tubes & Co consacré au très pop "Sea, sex and sun".

"Sea, sex and sun" - Serge Gainsbourg, 1978
"Sea, sex and sun" - Serge Gainsbourg, 1978 © Philips / Philips

On est en 1978 et "Sea, sex and sun" est le premier vrai tube de Gainsbourg en tant qu'interprète. Pourtant, il a déjà signé deux de ses albums les plus ambitieux, Histoire de Melody Nelson en 1971 et L'Homme à tête de chou en 1976. Mais dans les deux cas ce fut un bide.

Alors à 50 ans pile, Gainsbourg est bien décidé à faire un morceau qui serve ses propres intérêts. Dans l’industrie musicale on appelle ça un tube de l’été .

Serge surfe sur la vague disco et cela lui réussit... financièrement à tout le moins. Gainsbourg n'était pas très fier de son tube : « Bon… cet été, j’ai fait un truc disco pour faire du blé mais ce succès-là m’a déprimé. Peut-être parce que ça ne m’étonnait pas. C’était trop fait pour. », confiait-il à Libération . Cela ne l'a pas empêché de prêter"Sea, sex and sun" à Patrice Leconte qui en a fait le générique des Bronzés quelques mois plus tard...

Les liens

le twitter de Rebecca Manzoni

L'équipe

Mots-clés: