Elle, a 22 ans. Lui, en a 28. Et c’est leur tout premier duo ensemble. Nous sommes en 1967, année du “Summer Of Love”. Et LE couple qui fait fantasmer l’Amérique est noir.

Marvin Gaye est déjà une star de la maison Tamla Motown, label de musique soul installé à Détroit. Et Tammi Terrell fut la vedette féminine de la James Brown Revue et elle a sorti quelques disques en solo, passés plutôt inaperçus. Ain’t No Mountain High Enough va la révéler. 

Si on écoute uniquement sa voix et quelques cordes, l’arrivée de Tammi Terrell est annoncée par une harpe de conte de fées. Les paroles sont signées Nickolas Ashford. La musique est composée par Valérie Simpson. Tous les deux vont apporter une nouvelle sophistication et une autre musicalité au label Motown. Ça tient notamment aux cordes. 

Et l’histoire d’amour que raconte la chanson devient suspens... 

Quand soudain, Tammi attaque. Marvin répond donc à Tammi et pour que leurs voix s’enlacent au mieux : sortez le grand jeu des violons…Maintenant, on va écouter successivement la voix de Tammi puis celle de Marvin, qui chante un peu faux. Les deux s’égosillent : c’est la rage de l’amour. 

Ce qui est extraordinaire dans cette histoire, c’est que Tammi Terrell et Marvin Gaye n’ont pas chanté ensemble. 

Comme les producteurs connaissaient la réputation de playboy de Marvin, ils se sont dits : "la mixité, on va éviter". Tammi et Marvin ont donc enregistré chacun de leur côté et c’est grâce à la technique du mixage que leurs voix furent mélangées après coup. 

À partir de cette chanson, Marvin Gaye et Tammi Terrell seront liés. Pas amants mais amis pour l’éternité. 

En octobre de cette même année, 67, Tammi s’effondre sur scène dans les bras de Marvin. Une tumeur au cerveau lui est diagnostiquée. Elle meurt, en mars 1970, à l’âge de 24 ans. Et plus rien ne sera jamais pareil pour Marvin Gaye. 

Reste ce chef-d'œuvre, signature de ce qu’ils furent ensemble. 

  • Légende du visuel principal: En 1967, Tammi Terrell et Marvin Gaye sur un plateau de télévision © Getty / Michael Ochs Archives
L'équipe
Contact