"The Loco-Motion", chanté pour la première fois en 1962 par Little Eva, alors baby-sitter d'un binôme d'auteur et compositrice, en dit long sur un pan de l'histoire de la musique.

Little Eva, première interprète de "The Locomotion"
Little Eva, première interprète de "The Locomotion" © Getty / Hulton Deutsch

Tu vas voir, c’est complètement con. Mais, après tout, qu’est-ce que ça peut faire ?

C’est en ces termes que Gerry Goffin, auteur de "The Loco-Motion", présente les paroles de la chanson à Little Eva, la toute première interprète de l’histoire de ce morceau. Car le texte n’est ni plus ni moins qu’un mode d’emploi : comment danser le "Loco-Motion" ? Et LittleEva nous le dit : c’est bête comme chou !

"The Loco-Motion" contribue à imposer la tradition de la chanson qui décrit une chorégraphie. Dans le genre, nous avons aussi "LaDanse des canards", "LaChenille" par La Bande à Basile ou, plus récemment, le "Gangnam Style".

Alors "The Loco-Motion", comment ça marche ?

  1. Tu balances les hanches.
  2. Et puis tu bondis !
  3. Et puis tu sautes en arrière.

Après quoi, Little Eva nous dit en substance que tout le monde s’éclate à la queue-leu-leu. Nous sommes d’accord, c’est pas du Nietzsche.

"The Loco-Motion" représente pourtant un moment-clef dans l'histoire de l’industrie du disque. Ces années entre 1955 et 1964 où les contours de la pop mondiale se dessinent dans les bureaux de quelques immeubles de New-York, parmi lesquels le Brill Building. Des bureaux pas plus grands que des clapiers où des duos d’auteur et compositeur fabriquent des tubes en série. "The Loco-Motion" est écrit par l’un de ces duos : Gerry Goffin pour les paroles et Carole King pour la musique. Ils sont mari et femme.

Quant à l’interprète, Little Eva, c’est leur baby-sitter. En effet, dans ces premières usines à tubes de l’Histoire, l’interprète n’est qu’une cheville ouvrière. Qu’importe : elle assure Eva.

la suite à écouter...

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.