À matinale spéciale, Tubes And Co spécial. Ce matin, la chronique de Rebecca Manzoni est une carte postale qu'elle nous envoie depuis la France vers la Roumanie.

Chers auditrices, chers auditeurs, mon Patou,

Après Bruxelles, après Rome, le 7 – 9 de France Inter est donc à Bucarest. Par conséquent, mission m'est confiée de vous entretenir d'un tube en roumain.

Et je m'étais indiqué ici entre parenthèses « rires de quiche ».

Alors je reprends : « Mission m'est confiée ce matin de vous entretenir d'un tube en roumain » + rires de quiche.

En effet, les tubes en roumain ne sont pas légion.

Taraf de Haïdouk :

Plus que par le biais de tubes, c'est donc par celui d'un genre que la Roumanie accède à un rayonnement musical mondial. Un genre que l'on doit aux Roms. C'est la musique tzigane.

Larmes et fête. Langueur et vélocité. Voici le groupe Taraf de Haïdouks, l'orchestre des brigands d'honneur, venu d'un village au sud de Bucarest.

Le taraf de Haïdouks tourne dans le monde entier, s'associe à des musiciens bulgares ou turcs, bref, le genre de gars qui vous donnent une leçon de culture.

Cette musique tzigane a infusé chez les compositeurs de Béla Bartok à Kachaturian et dans la chanson française où elle donna naissance à un standard patrimonial.

L'étrangère :

Olympia 81. Chemise blanche, gilet de soie noire.

Main qui tremble et consonnes qui chuintent. Voici Yves Montand avec L'Étrangère. Paroles : Louis Aragon, Musique Léo Ferré.

Si l'on s'éloigne de la musique tzigane pour aborder à présent un tout autre registre, en 2004 un tube interprété en roumain se classe numéro 5 des ventes mondiales.

Tenez-vous prêt à visualiser un décor de néons verts de la discothèque de Palavas les Flots.

Il s'agit donc du boys band O – Zone. 3 jeunes garçons qui avec ces paroles inaugurales et incantatoires : Ma – hi – a hi / Ma – i – a – hu – Ma – hi – a - ho - Ma – hi a – ha, nous font non seulement réviser nos voyelles mais illustrent aussi la première règle du tube mondial : la simplicité langagière.

Règle dont l'efficacité a déjà été prouvée en 82 par le groupe allemand Trio et leur mémorable :

Dadada :

Or donc, lorsqu'un tube n'est pas en anglais, pour submerger le monde, donne à l'auditeur la sensation qu'il renoue avec le babil d'un bébé et tu mettras bien des chances de ton côté.

Cela dit, le titre du tube d'O – Zone, c'est Dragostea Din Tei, tantôt traduit par l'Amour sous les tilleuls tantôt par l'Amour dans les tilleuls ce qui suppose tout de même un changement de point de vue notable.

Quoiqu'il en soit, il s'agit d'une déclaration d'amour. Au téléphone

O-zone : Dragostea Din Tei

Et ici, une information géographique s'impose. Le groupe O – Zone s'il chante en Roumain est originaire de Moldavie, République située entre Patrick Cohen et Bruno Duvic, c'est – à - dire ce matin entre la Roumanie et l'Ukraine.

Je me permets ces quelques précisions géographiques en raison de la maladresse suivante : de même que Johnny Halliday s'était exclamé « Salut Clermont Ferrand! » tandis qu'il donnait un concert à Saint Etienne, Michael Jackson hurla à l'occasion d'une date en Roumanie en 82 : (au mégaphone) «Hello Budapest !» Alors qu'il était à Bucarest. C'est fâcheux. BuCArest. Roumanie. BuDApest. Hongrie.

Give me the Food :

Mais continuons de franchir allègrement les frontières avec une Roumaine qui vit à Berlin. Une jeune femme merveilleusement « mamelue » et « cuissue » qui mélange hip hop, R'N'B et fanfare de ses origines roumaines.

Elle s'appelle Miss Platnum . Et en sus de mélanger les genres musicaux, elle bouscule les canons féminins. Son tube, c'est Give me The food. Donne moi à manger dit elle en anglais et préservant son accent roumain.

Tu sais, les gens disent toujours «les femmes devraient être minces. Elles devraient être au régime. Mais je m'en fous. J'aime juste manger. » Dit – elle en ondulant dans son clip au milieu de saucissons suspendus.

À l'heure où une femme doit afficher 40 kilos toute mouillé, Miss Platnum proclame : « Je suis roumaine, j'aime manger, je ne peux pas le contrôler ».

Ne me donne pas de fruits si tu m'aimes (mais plutôt des gâteaux et de la crème glacée !)Vive la Roumanie et bons baisers de Paris !

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.