Soul Makossa
Soul Makossa © Fiesta / Fiesta

Manu Dibango donnera une série de concerts au Musée du Quai Branly la semaine prochaine pour fêter ses 80 ans. Sa chanson "Soul Makossa" est sortie il y a plus de 40 ans. "Soul Makossa", c’est le Tubes & Co du jour.

C’est un tube qui vous jette un sort dans un murmure. C'est un tube avec des paroles posées comme on dirait "Abracadabra" ! C'est un tube avec une basse qui rend taré. Et le saxo d’un Camerounais nourri au jazz.

Manu Dibango
Manu Dibango © Radio France / Emmanuel Dautant

On est en 1972 et Manu Dibango a 39 ans. Il connaît le rock’n’roll et le rythm’n’blues sur le bout des doigts. En France, il a déjà joué dans l’orchestre de Dick Rivers et dirigé celui de Nino Ferrer. Mais en 1972, il est de passage chez lui, au Cameroun, à Douala. Il répète "Soul Makossa" à la maison et les gamins se marrent : c’est bizarre un grand gars incapable de prononcer le mot "Makossa" sans bégayer ! Un musicien doit savoir ça, vu que le Makossa est l’une des musiques populaires du Cameroun.

10 ans plus tard, ailleurs dans le monde, un autre gamin utilisera ce bégaiement dans la chanson qui ouvre l’album le plus vendu au monde...

la suite à écouter...

Les liens

le twitter de Rebecca Manzoni

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.