Tubes & Co, c'est tous les vendredis... Et du lundi au jeudi, c'est Pop & Co !

Qui dit matinale spéciale consacrée au climat, dit Tubes & Co spécial météo.

Si l’expression « parler de la pluie et du beau temps », renvoie aux conversations les plus superficielles, la météo est pourtant un thème auquel paroliers et musiciens recourent régulièrement. L’évocation de l’orage peut par exemple influencer l’orchestration . Exemple issu du passé d'une exploitation idoine des ressources de la musique électronique naissante . Avec, en sus, de véritables bruitages d’averse , pour un morceau interprété par les Weather Girls - les Filles du temps qu’il fait - ça ne s’invente pas. Le seul et unique tube de ce duo américain étant : "Il pleut des hommes", "It's Raining Men ", en anglais, sorti en 1982 ! Les détonations , telles des coups de tonnerre qui ponctuent le refrain, replacent bien ce tube dans des sonorités très années 1980.

Souvent, la météo est l’occasion d’évoquer l’acte sexuel en chanson.Des accords à la guitare pour l’évocation d’un moment torride . En 1960, Brassens interprète "L’Orage ", soit un amour qui tombe du ciel.

Le parallèle entre amour et couleur du temps est ailleurs exploité moins subtilement. Les perturbations météo, métaphores de tourments intérieurs et d’une passion incandescente … en voici un exemple daté de l’année 1986.

Stéphanie de Monaco , donc qui interprète une chanson, préalablement refusée par Jeanne Mas . Deux interprètes qui ne participent pas de la couleur musicale de France Inter. Cela dit, lorsque l’on effectue un sondage dans les couloirs de cette prestigieuse rédaction , à la question "à quelle chanson penses-tu si je te dis météo ? ", toutes les personnes interrogées fredonnent ceci dans un réflexe quasi pavlovien :

1974 : Carlos , déguisé en costume de grenouille, pour l’interprétation d’un titre signé Joe Dassin . Notons que dans la chanson, sont cités Jean Breton et Albert Simo n, célèbres présentateurs météo des années 1970 sur des radios concurrentes à la nôtre. Mais on n’est pas bégueule.

Alain Gillot-Pétré et le groupe Sud-Pacific
Alain Gillot-Pétré et le groupe Sud-Pacific © Celluloïd / Celluloïd

La météo étant l’un des programmes les plus regardés de la télévision française, les présentateurs ont une incontestable notoriété qui peut leur donner des idées. En 1984, Alain Gillot-Pétré s’était lancé dans la chanson. "Fréquence météo ", ça s’appelait.

la suite à écouter...

Les liens

le twitter de Rebecca Manzoni

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.