Tubes & Co , c'est tous les vendredis... et du lundi au jeudi, c'est Pop & Co !

Pour la matinale consacrée à l'AP-HP en direct depuis l’Hôpital Pompidou, Tubes & Co et Rebecca Manzoni proposent un florilège de chansons avec des docteurs à l’intérieur.

En 1975, deux ans avant Alain Souchon et son "Allô ! Maman, bobo" , Sheila aussi passe un coup de fil. Elle téléphone à son ex et lui dit : « Tu vas rire, je suis au bord de la dépression ! » Elle le supplie de revenir. Ce sont des raisons médicales qui l’imposent.

Dans des forums sur Internet, de mauvais esprits suggèrent de changer ce refrain, « C'est le cœur, les ordres du docteur », par : « C’est l’intestin, les ordres du médecin ». Mais non ! Car en chanson, univers médical et pathologies sont les métaphores des peines de cœur et autre mal de toi.

En affirmant, "Je suis malade ", Serge Lama évoque ainsi ses tourments amoureux en 1973. Le morceau est ici magnifié par Dalida dont les 'R' roulés , confèrent à ce texte ce qu’il faut de tragique . Serge Lama n’avait pas réussi à sortir ce titre en 45 tours. Philips , sa maison de disques, avait dit non. Parce que « malade », dans un titre de chanson, ça vous plombe les affaires. Pour évoquer la maladie, l’amour, la mort, Jacques Higelin et Brigitte Fontaine ont par exemple choisi la gaieté d’un rythme de bossa . Leur duo s’intitule "La Grippe ".

Le monde de la médecine permet à la chanson d’aborder un autre thème : celui desfantasmes sexuels , ce qui occasionne des vers comme :

Sur ses hanches, y’a une phrase écrite : ne pas dépasser la dose prescrite.

Il s’agit d’un extrait d’une_ chanson de 1985 écrite parMichel Berger pour Johnny Hallyday , suite à un séjour à l’hôpital du rockeur. Elle s'intitule "La Blouse de l’infirmière "._

Ginette Garcin | 'Cresoxipropanediol en capsule'
Ginette Garcin | 'Cresoxipropanediol en capsule' © Riviera / Riviera

Depuis la fin des années 1990 avec des titres comme "Le Tango du Viagra ", on sent que peut se dessiner une nouvelle thématique.

Et la plupart du temps la chanson prend le parti de rire de nos maux. Si la France détenait le record de consommation d’antidépresseurs en Europe jusqu’en 2013, en 1966, Ginette Garcin en fait une chanson. C'est "Cresoxipropanédiol en capsule " ! Paroles de Jean Yanne .

la suite à écouter...

Les liens

le twitter de Rebecca Manzoni

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.