Un Tubes N’Co, dédié à la chanson “Les Mots Bleus”, sortie en 1974, sur des paroles de Jean-Michel Jarre. Un clocher, une mairie, un sourire. Une scène de film à suspens.

Le chanteur Christophe en 1976
Le chanteur Christophe en 1976 © Getty / Laurent MAOUS/Gamma-Rapho

"Les mots bleus" sont partis d’un son, que Christophe a découvert : celui de l’orgue Eminent 310 Unique

Un clavier qui sera présent sur les albums à venir de... Jean-Michel Jarre. 

Les Mots bleus, que d’aucuns prennent comme une bluette est donc un morceau pionnier de l’électronique.  

C’est le son de l’Eminent 310, qui ouvre Les Mots bleus. 

Nous sommes donc en 1974 et Christophe est définitivement :

Aline !” 

L'homme qui lui a permis de s’épanouir en artiste, dans sa veste de soie rose et avec ses moustaches d’Astérix, c’est un patron d’un label indépendant qui s’appelait Francis Dreyfus. Pas un comptable, mais un esthète. 

La rediffusion de cette chronique du 16 avril 2021 est à réécouter ici.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Contact