Un bol de nature à près de 2900 m d’altitude, au Pic du Midi de Bigorre, dans les Hautes Pyrénées

L'air est pur sur ce site, l'oxygène y est moins abondant que dans la vallée. On trouve là-haut un outil scientifique du CNRS pour les astronomes professionnels et amateurs qui fut sauvé par le tourisme. Les deux se marient très bien aujourd’hui.

Après le téléphérique depuis la Mongie , Nicolas Bourgeois, jeune géographe de 33 ans, nous attend. Aujourd'hui directeur adjoint du Pic du Midi, il réussi avec son équipe et des élus à convaincre de faire de ce lieu la première réserve de ciel étoilé française.   

L'équipe
Thèmes associés