Finistère : la fin de la Terre, pays de lumière dans le ciel et d’écumes dans la mer. Entre le Conquet, Molène, Ouessant, il faut savoir naviguer au milieu des “cailloux” (comprenez les rochers). Direction le parc marin de la Mer d’Iroise avec Philippe le Nilio, responsable technique du Parc naturel marin d'Iroise.

Chapelle au-dessus de la "Baie des Trépassés"
Chapelle au-dessus de la "Baie des Trépassés" © AFP / MATTES René / hemis.fr

Une aire marine protégée avec  beaucoup d’usagers, de pêcheurs,  un patrimoine naturel … “un véritable jardin où on doit pratiquer la cueillette et et non la dévastation ” disait Denis Cheissoux à Philippe le Nilio.

En parlant de jardin, vous ne croyez pas si bien dire... C'est un des plus grands champs d'algues de France et probablement un des plus diversifié d'Europe. C'est une zone où la végétation marine est extrêmement répandue.

"Il y a des algues alimentaires déjà, ça n'est pas forcément des laminaires, mais il y a plein d'algues qui sont sur la zone de balancement des marées qui peuvent être consommées comme ça directement ou incorporées comme condiment dans la cuisine. 

Et puis, il y a les grandes algues brunes, qu'on appelle les laminaires. On les appelle comme ça parce qu'elles font des grandes lames et qu'elles sont fixées sur des crampons, sur les rochers". 

Phare du Petit Minou
Phare du Petit Minou © AFP / MATTES René / hemis.fr

"Un groupe de grands dauphins vit là toute l'année. Il n'y a pas d'autre explication qu'effectivement, s'il est là, c'est qu'il y trouve de quoi se nourrir et la tranquillité nécessaire à sa reproduction. C'est un super bon indicateur de l'état du milieu."

À Kervouroc, les phoques se réfugient […] Le problème du phoque, c'est qu'il n'y a pas d'éducation donc il y a des comportements individuels qui peuvent varier d'un individu à l'autre. Quand ils sont regroupés comme ça sur un site, il suffit qu'il y en ait un qui panique pour que tout le monde s'en aille. Ça pose quand même pas mal de soucis parce que sauter à l'eau, c'est beaucoup d'énergie pour eux. Et le reposoir n'est pas forcément un nouveau accessible. Ils vont être obligés d'en trouver un autre ou d'attendre la marée suivante pour retourner sur ce reposoir-là". 

Ici, c'est extrêmement diversifié. En Iroise, on peut passer d'îles en archipels, de dunes en falaises... En fait, sur 300 km de côtes, vous avez exprimé toute la diversité de ce que peut être la côte bretonne.

Programmation musicale
  • IZIASous les pavés (version rework)2020
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.