Venez, approchez, respirez, on entend la mer… Denis Cheissoux nous embarque au large de Cap Breton dans les Landes en compagnie de l’écrivain marin Hugo Verlomme à la découverte du Gouf ! Et ce « gouf » commence à faire partie de l’identité du lieu.

Le gouf de Cap Breton, un canyon sous-marin relié au littoral
Le gouf de Cap Breton, un canyon sous-marin relié au littoral © Getty / VW Pics

Hugo Verlomme : ""Gouf", c'est du patois gascon. C'est le mot "gouffre" transformé de façon rustique. Quand j'ai commencé à m'y intéresser en 2006, je suis allé voir les marins pêcheurs, les élus, les anciens, les historiens... Ils disaient le gouf ou la fausse, ou la faille, mais personne ne prononçait le mot géologique exact : un canyon. 

En l'occurrence, ce gouf est un canyon

C'est à dire une longue vallée sous marine qui fait 300 km de long. Il commence à quelques mètres seulement du port de Capbreton. Ce qui en fait un canyon très, particulier, puisque moins de 3% du canyon du monde sont des canyon reliés au littoral. 300 km qui commencent tout près du bord qui descend lentement parallèlement à la côte espagnole, jusqu'à la hauteur de Santander, située juste près de Bilbao.

A cet endroit notre beau canyon fait un angle droit à 90°, et va se perdre dans la plaine abyssale du golfe de Gascogne qui descend à 4.800 mètres. 

On trouve du corail d'eau froide. Ces coraux sont peu connus : le corail noir et le corail jaune." 

L'équipe