Quand Colette arrive à Paris à vingt avec Willy, elle était encore une adolescente et sa longue chevelure fascina ceux qui la rencontrèrent.

Les longs cheveux de Colette
Les longs cheveux de Colette © Getty / Hulton Archive

Colette : 

J'avais douze ans, le langage et les manières d'un garçon intelligent, un peu bourru. Mais la dégaine n'était point garçonnière. A cause d'un corps déjà façonné fémininement et surtout, deux longues tresses sifflantes comme deux fouets autour de moi. 

Les noirs matins d'hiver, à sept heures, je me rendormais assise devant le feu de bois, sous la lumière de la lampe, pendant que ma mère peignait et brossait ma tête palote. C'est par ces matins-là que m'est venu une tenace aversion des longs cheveux.

Ces longs cheveux de Colette étaient le trésor de sa mère qui les entourait de soins. 

Colette : 

Ils sont à la fois un trophée et un fardeau

La suite à écouter...

Les invités
L'équipe