Qui est le héros d’Homère ? Le jouet des dieux, le maître de sa propre partie? Est-il autonome ou déterminé ? Un pantin ou une force vive ?

L'Odyssée d'Homère raconte la rancune de Poséidon contre Ulysse, qui a aveuglé son fils, le Cyclope Polyphème…
L'Odyssée d'Homère raconte la rancune de Poséidon contre Ulysse, qui a aveuglé son fils, le Cyclope Polyphème… © Getty / Savushkin

Et si la question se pose pour les héros des poèmes, elle se pose bien entendu à nous-mêmes. Remplacez le mot "dieux" par le mot "destinée" et demandez-vous si vous êtes des êtres libres de vos mouvements existentiels ou bien les simples pions des dieux, occupés à se jouer de vous.

"Dieu ne joue pas aux dés" disait Einstein. On dirait que les dieux de l’Olympe le faisaient, eux, sur la plaine de Troie et que les dés de cette époque-là avait vos noms, Ô Ulysse, Achille, Hector, Mélénas et Diomède, et vous Agamemnon, Priam et Patrocle et vous encore Andromaque et Hélène. Comme ils disposaient de vous sur l’échiquier de leurs intrigues ! Avec quel cynisme et quelle désinvolture. Ô héros Achéens et Troyens, êtes-vous souverains de vos vies ? Ou le jouet des habitants de l’Olympe à qui vous adressez tant de prières et offrez tant de sacrifices destinés à recevoir leur protection ?

Les dieux ne demandent pas à l’homme grec de se conformer à un dogme révélé ou à une règle édictée. Le monde mythologique n’est pas un monde moral où la vertu se mesurerait à ce qui est licite et ce qui est illicite comme chez les Musulmans, à ce qui est bon et ce qui mauvais comme chez les Chrétiens. Les dieux ont besoin des hommes pour leurs affaires personnelles.

Programmation musicale
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.