L'iliade nous cueille au saut du lit. Quand on ouvre les poèmes d'Homère, c'est pour recevoir la gifle des tempêtes et des batailles. Et le sujet de l'Iliade, c'est Achille

Héros de la guerre de Troie
Héros de la guerre de Troie © Getty

« Chante, déesse, la colère d’Achille, le fils de Pélée ; détestable colère, qui aux Achéens valut des souffrances sans nombre et jeta en pâture à Hadès tant d’âmes fières de héros, tandis que de ces héros mêmes, elle faisait la proie des chiens et de tous les oiseaux du ciel – pour l’achèvement du dessein de Zeus. Pars du jour où une querelle tout d’abord divisa le fils d’Atrée, protecteur de son peuple, et le divin Achille. »  Iliade, I, 1-7, trad. Paul Mazon

Pour connaître les causes de la guerre, il va falloir attendre quelques chants, ou bien se reporter ailleurs, c'est à dire explorer d'autres traditions littéraires, parce que l'Iliade ne dit pas grand chose des origines.

Nul doute que les grecs du 8è siècle avant JC, lorsqu'ils entendaient le poète réciter les vers d'Homère savaient tout des discordes survenues 400 ans plus tôt entre les Troyens et les Achéens. Mais nous, que savons nous ?

20 siècles ont passé et le vieil antagonisme entre les hommes de Priam et les sujets d'Agamemnon ne nous est pas familier.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.