«Je suis à la campagne, et après les derniers accidents qui s’ensuivirent pour moi, je suis resté au plus, en les mettant bout à bout, vingt jours à Florence »...

Portrait de Niccolo Machiavelli (1469-1527) d'après Stefano Ussi (1822-1
Portrait de Niccolo Machiavelli (1469-1527) d'après Stefano Ussi (1822-1 © Getty / Stefano Bianchetti / Contributeur

Le 10 décembre 1513, Machiavel écrit à son ami Francesco Vettori. Cette lettre d’exil est son carnet de déroute : éloigné du pouvoir par le retour des Médicis qui scelle l’abolition de la république, Machiavel est un vaincu. Alors il écrit, il ne cesse d’écrire. Non pour parer les coups — c’est trop tard — mais pour comprendre, après-coup, pourquoi on ne les a pas vu venir...

L'équipe
  • Patrick BoucheronProfesseur au Collège de France, titulaire de la chaire : Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe-XVIe siècles
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.