Pour Paul Valéry, toute politique implique une idée de l’homme, donc une représentation du monde. L'Unesco, par exemple, institution née juste après sa mort en 1945, mais portée par lui, symbolisait cette dynamique de transformation des choses et des hommes, face à la survenue de faits nouveaux et imprévisibles.

Façade de l'UNESCO à Paris
Façade de l'UNESCO à Paris © AFP / Loïc Venance

Un homme de l'esprit dans son temps…

En dissertant sur l'évolution de notre société aux heures les plus troublées, le penseur Paul Valéry permettait à ses contemporains d'intégrer en toute lucidité les mouvements du siècle. Son rôle « d'homme de l'esprit» perdure et il continue à nous montrer un chemin.

… et dans le nôtre !

Régis Debray :

La mesure consistant à rendre obligatoire à l’École Nationale d’Administration la lecture de Regards sur le monde actuel (avec contrôle par devoir sur table tous les trimestres) sera de salubrité publique.

L'équipe
(ré)écouter Un été avec Paul Valéry Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.