Si Paul Valéry l'amoureux, le sensuel, se perd une dernière fois dans une passion qui l'achève, il nous transmet dans son ultime Cahier une pensée déchirante mais brillante comme ces étoiles mortes livrant leur dernier éclat : « Le cœur consiste à dépendre ».

La dernière passion amoureuse de Paul Valéry porte le nom de Jeanne Loviton, dont nous entendrons le témoignage bouleversant dans cette chronique. 

Cette femme d'affaires, femme du monde et femme de lettres, qui publiait sous le pseudonyme de Jean Voilier, avait séduit Paul Valéry, mais aussi Jean Giraudoux, Saint-John Perse, Curzio Malaparte, Émile Henriot, Robert Denoël, Pierre Roland-Lévy, et la féministe Yvonne Dornès.

En 2008, la biographe Célia Bertin a publié Portrait d'une femme romanesque, Jean Voilier 1903-1996 aux éditions de Fallois. 

Nous retrouvons dans l'émission d'Olivier Barrot, Un Livre, un Jour, l'essayiste et romancière Célia Bertin, qui évoque cet ouvrage :

Dans cette biographie très complète, véritable enquête pour dénicher bien des secrets, nous pouvons retrouver d’admirables lettres du poète à sa muse.

L'équipe
(ré)écouter Un été avec Paul Valéry Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.