Dans sa fréquentation du poète, Régis Debray affirme que « Paul Valéry sut, mieux que personne et comme Mallarmé, rendre l’abstraction veloutée et l’idée aussi sensuelle et sensorielle que possible par le rythme et l’assonance ». Connaissez-vous, vous aussi, un seul vers de Paul Valéry, ce « maître à sentir » ?

Dans son essai sur l'œuvre poétique de Paul Valéry, intitulé Valéry L'Absent, Jacques Charpier explique que :

Paul Valéry veut que la poésie implique l'univers dans une musique particulière.

Mais il se refuse à une distinction entre le désir de conscience rationnelle et l'âme poétique. Pour Paul Valéry, l'unité consiste à réunir ces deux mondes, pour permettre l'épanouissement des facultés de la pensée par elle-même.

Poète lui-même autant qu'essayiste, Jacques Charpier précise que :

L'acte de poésie est acte de renaissance… Le poème reconduit le poète aux portes de la vie.

Malgré l'influence des Surréalistes, Paul Valéry appliquera cette exigence de conscience dans l'acte poétique, jusqu'à la provocation.

Paul Valéry est l'un des auteurs français édité en Pléiade, toute son œuvre (en deux tomes) mais aussi ses fameux Cahiers (deux tomes également).

L'équipe
(ré)écouter Un été avec Paul Valéry Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.