Professeur à la Sorbonne, Jean-Yves Tadié, a également établi l’édition de « À la recherche du temps perdu » dans la Bibliothèque de la Pléiade. Il est aux côtés de Laura El Makki jusqu’à vendredi pour nous parler d’un sujet qui lui est cher : les personnages. Il y en a beaucoup dans ce roman !

En fermant un beau roman, même triste, nous nous sentons heureux.

Les plus belles choses dites sur les livres, on les doit non seulement à de bons écrivains, mais surtout à de bons lecteurs. Et il faut bien garder à l’esprit que Marcel Proust, avant de devenir un auteur de génie, fut ce lecteur insatiable, lisant et pastichant ses auteurs favoris.

Il écrit cette phrase dans un texte, intitulé Le Pouvoir du Romancier, que l’on trouve aujourd’hui dans la publication des Nouveaux Mélanges .

Le romancier qui, selon lui, peut « nous affranchir » de nous-mêmes, et nous permettre de vivre différentes vies, le temps d’un « beau roman ».

Jean-Yves Tadié a également établi l’édition de À la recherche du temps perdu dans la Bibliothèque de la Pléiade. Il est aux côtés de Laura El Makki jusqu’à vendredi pour nous parler d’un sujet qui lui est cher : les personnages. Et il y en a beaucoup dans ce roman…

Quatre figures nous intéresseront cette semaine : la mère et la grand-mère, Swann, Charlus, et Albertine…

Mais d'abord, parlons de Jean-Yves Tadié et de sa rencontre avec Proust.

Lectures

  • Archive : voix d'André Maurois (INA)
  • Lecture : la page préférée de Jean-Yves Tadié, les deux derniers paragraphes du Temps Retrouvé

Les éditions Thélème proposent des textes classiques et contemporains en version sonore, en audio book, lus par de grands acteurs. Promouvoir la lecture à voix haute, partager une intimité avec un auteur et faire résonner les mots dans leur dimension vivante et moderne, tout cela est rendu possible par le talents des acteurs.

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.