Ces deux femmes, qui se complètent et se confondent tout au long de « À la recherche du temps perdu », ont un rôle essentiel dans la vocation du narrateur. Pour ce premier épisode consacré aux personnages du roman, Jean-Yves Tadié, spécialiste de Proust, évoque ces figures maternelles.

Il n’y a pas de jours de notre enfance que nous ayons si pleinement vécus, que ceux que nous avons passés avec un livre préféré.

Ce sont les premiers mots de l’essai intitulé Sur la lecture, écrit par Marcel Proust et publié en 1906.

Ces souvenirs de lectures enfantines sont précieux pour le romancier qui a pris soin de les reconstituer dans la première partie de Du côté de chez Swann. Le narrateur se souvient ainsi de ses jeunes années, alors qu’il lisait dans le jardin de sa tante Léonie mais aussi dans sa chambre à Combray, seul ou avec sa mère.

Sa mère qui, la première, l’initie aux plaisirs des mots, en lui lisant avant qu’il ne s’endorme, les incontournables romans de George Sand.

Et qui lui achète ces livres et les choisit amoureusement ? La grand-mère du narrateur, qui veille à lui donner des « choses bien écrites ».

Ces deux femmes, qui se complètent et se confondent tout au long de À la recherche du temps perdu, ont donc un rôle primordial dans la vocation du narrateur. Elles sont à l’honneur, ce soir, pour ce premier épisode consacré aux personnages du roman.

Jean-Yves Tadié nous en parle.

  • Archive : voix de Romain Gary (INA)
  • Lecture : extrait de Le Côté de Guermantes, I, lu par Robin Renucci, coffret CD Editions Thélème

Les éditions Thélème proposent des textes classiques et contemporains en version sonore, en audio book, lus par de grands acteurs. Promouvoir la lecture à voix haute, partager une intimité avec un auteur et faire résonner les mots dans leur dimension vivante et moderne, tout cela est rendu possible par le talents des acteurs.

La BNF La Bibliothèque nationale de France rassemble le patrimoine documentaire national, le conserve et le fait connaître. Les collections de la BnF sont uniques au monde : quatorze millions de livres et de revues, mais aussi des manuscrits, estampes, photographies, cartes et plans, partitions, monnaies, médailles, documents sonores, vidéos, multimédia, décors, costumes….. Toutes les disciplines intellectuelles, artistiques et scientifiques sont représentées dans un esprit encyclopédique. Environ 150 000 documents par an entrent dans ses fonds grâce au dépôt légal, aux achats ou à des dons. Sa bibliothèque numérique, Gallica, permet aujourd’hui de consulter plus de deux millions de documents.

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.