L'expérience de l'amour, à travers le personnage d'Albertine, est un des thèmes du roman de Marcel Proust. Nous l'évoquons en compagnie de Jean-Yves Tadié, spécialiste de cet écrivain de l’introspection.

Une personne est une ombre où nous ne pouvons jamais pénétrer.

Au tout début du roman, Le Côté de Guermantes, le narrateur se rend compte qu’il est impossible de connaître vraiment quelqu’un.

Il fait ce constat alors qu’il apprend que Françoise, la cuisinière de ses parents, a tenu des propos malveillants à son encontre. Elle, qu’il estime tant, et dont il pense être estimé, est capable de dire des méchancetés à son sujet !

Nous ne sommes qu’au troisième tome de À la recherche du temps perdu, et le narrateur vient juste de mettre au jour un secret inestimable, celui de la vérité qui s’apprend au-delà des apparences.

Un secret qui s’appliquera aux choses de l’amour évidemment, et dont il fera l’expérience avec la fameuse Albertine.

C’est justement d’elle dont il est question aujourd’hui ; de cette jeune fille en fleurs que le narrateur rencontre à Balbec. Elle deviendra son amour sans jamais être son amante, condamnée à être « prisonnière » ou « fugitive ».

Après avoir exploré Sodome hier à travers le baron de Charlus, partons avec Jean-Yves Tadié, du côté de Gomorrhe ce soir, à la poursuite d’Albertine, cet « être de fuite »…

Lectures :

  • extrait de Sodome et Gomorrhe, chapitre III, lu par Guillaume Gallienne, coffret CD Editions Thélème
  • extrait de La Prisonnière, lu par André Dussollier, coffret CD Editions Thélème

Les éditions Thélème proposent des textes classiques et contemporains en version sonore, en audio book, lus par de grands acteurs. Promouvoir la lecture à voix haute, partager une intimité avec un auteur et faire résonner les mots dans leur dimension vivante et moderne, tout cela est rendu possible par le talents des acteurs.

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.