Dans "La Recherche du Temps Perdu" de Marcel Proust, les deux grands romans de la jalousie sont "La Prisonnière" et "Un Amour de Swann". Avec l'invité de la semaine, en la personne de Nicolas Grimaldi, continuons ce périple au cœur du roman, par le filtre du doute et du trouble qu'est la jalousie amoureuse.

Après la faute de Jean Béraud
Après la faute de Jean Béraud © / Jean Béraud

La jalousie n’est souvent qu’un inquiet besoin de tyrannie appliquée aux choses de l’amour.

Nous sommes dans La Prisonnière, qui est avec Un amour de Swann, l’autre grand roman de la jalousie dans La Recherche. Deux personnages, Swann et le narrateur, sont victimes de ce doute fondamental, de ce tremblement inséparable de l’amour.

Dès lors, il n’y a plus de calme possible pour eux : ils vivent dans la crainte constante de perdre l’être aimé à tout instant, d’être trompé, d’être joué. Seule compte la recherche de la vérité qui, peut-être, pourra les guérir.

Alors comment naît la jalousie ? Pourquoi consume-t-elle autant les personnages de La Recherche  ? Et surtout, quel sens donne-t-elle à leurs sentiments ?

  • extrait de L'Enfer, film de Claude Chabrol, sur le scénario de Henri-Georges Clouzot, 1994, avec les voix d'Emmanuelle Béart et François Cluzet.
  • extrait de Du côté de chez Swann, lu par André Dussollier, coffret CD Editions Thélème.

Les éditions Thélème proposent des textes classiques et contemporains en version sonore, en audio book, lus par de grands acteurs. Promouvoir la lecture à voix haute, partager une intimité avec un auteur et faire résonner les mots dans leur dimension vivante et moderne, tout cela est rendu possible par le talents des acteurs.

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.