Old Saint John Courthouse au New Brunswick, Canada
Old Saint John Courthouse au New Brunswick, Canada © Corbis
**Victor Hugo a côtoyé la folie de près. Son frère d’abord, Eugène, a subi très jeune de graves instabilités d’humeur. Enfant, les deux garçons sont très proches. Avec leur aîné, Abel, ils fondent _Le Conservateur littéraire_ .** La fratrie a de grandes ambitions de gloire et de fortune. Abel est un mondain et s’intègre dans tous les cercles intellectuels du début du siècle. Eugène se fond dans le moule royaliste, et s’essaie avec succès à la poésie. Victor, le petit dernier, suit ses deux frères mais se distingue rapidement grâce à ses dons précoces pour l’écriture… Eugène s’en rend compte, le jalouse un peu, mais il ne dit rien. C’est son frère après tout. L’affaire se corse lorsque Adèle Foucher, leur amie d’enfance, devient le centre de leur attention. Victor et elle sont inséparables… C’en est trop pour Eugène, qui aime secrètement la jeune fille et qui ne peut supporter de voir le bonheur lui échapper. Le jour du mariage, en 1822, il sombre dans la folie et la famille décide de l’interner à Charenton. Il meurt une dizaine d’années plus tard, isolé de tous, et sans avoir recouvré la raison. La perte de ce frère laisse Hugo dans l’incompréhension la plus totale : > _Tu n’as rien dit de mal, tu n’as rien fait d’étrange.
_ _Comme une vierge meurt, comme s’envole un ange,_ _Jeune homme, tu t’en vas !
_ _Rien n’a souillé ta main ni ton cœur ; dans ce monde
_ _Où chacun court, se hâte, se forge, et crie, et gronde,
_ _A peine tu rêvas !
»[**[1]** ](#ftn1)_ [[1]](#_ftnref1) Extrait « à Eugène vicomte H », _Les Voix intérieures_ (1837)
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.