Direction le Brésil ce soir où le tout nouveau président, nostalgique de la dictature, Jair Bolsonaro entame un mandat de quatre ans. Puis direction la Mauritanie où après deux décennies noires marquée par le terrorisme, le pays commence à se rouvrir doucement aux étrangers.

Brésil : Investiture de Jail Bolsonaro
Brésil : Investiture de Jail Bolsonaro © Radio France / GIilles Gallinaro

Brésil : Investiture de Jair Bolsonaro

Jair Bolsonaro a séduit 55% des Brésiliens, en dépit de ses dérapages racistes, misogynes et homophobes, en leur promettant de mater corruption, violence et crise économique.  Le nostalgique de la dictature prend mardi ses fonctions à la tête du plus grand pays d’Amérique latine. Et dans son gouvernement on compte  sept militaires, un adepte des théories du complot, une pasteure anti-IVG chargée des droits des femmes, et le juge Moro, le "monsieur propre" qui a mis Lula en prison.On en parle aujourd'hui avec notre correspondant Olivier Poujade en direct de Brasilia et notre invitée Maud Chirio,historienne spécialiste du Brésil.

Sous les radars... Amélie Perrier nous emmène ce soir 

A la rencontre de chamanes péruviens nous prédisent l’avenir. Coiffés de plumes, habillés de ponchos colorés, un serpent autour du cou et munis de posters des grands dirigeants de la planète,  Donald Trump, Vladimir Poutine,  Kim Jong-Un, les chamanes se sont retrouvés sur une plage de Lima pour leur réunion annuelle et accomplir les rituels ancestraux hérités de l'époque Inca. En Corée du Nord où le président Kim Jong-Un présente ses vœux. Un discours qui commence par un message d'apaisement  et se finit par un avertissement. 2019 devrait beaucoup ressembler sur ce plan à 2018. Au Qatar qui va nous obliger à ralentir sur l’alcool.  A partir d'aujourd'hui 1er janvier 2019 le pays impose une taxe de 100% sur l'alcool. La bouteille de Gin passe à près de 95 euros, la bouteille de vin rouge sud-africain à 23 euros et le pack de 24 bouteilles de bière Heineken à plus de 105 euros.…

Le reportage nous emmène Mauritanie .... avec Claude Guibal  

La Mauritanie n'a plus connu d'attentat depuis 9 ans. Mais tout à l'est, le Mali en ébullition continue d'être une menace. L'armée mauritanienne contrôle la zone, toujours formellement déconseillée aux étrangers. C'est là pourtant, dans cette zone rouge, que se trouve Oualata, une des plus extraordinaires villes du Sahara, jumelle de Tombouctou. Une destination mythique qui tente de renaître de ses cendres

Le monde à l'envers avec Isabelle Labeyrie  

Cinq nouveaux pays entrent aujourd'hui au Conseil de sécurité de l'ONU en tant que membres non-permanents mais avec quelques ambitions de réforme. Ça ne changera pas la face du monde, et surtout pas celle de l'ONU, parce qu'en 2019 ce grand "machin" ne devrait pas mieux réussir que par le passé à régler les crises du monde.  Ces nouveaux venus qui ne sont donc que des "membres provisoires", siègeront au conseil de sécurité pendant deux ans seulement. Les deux sièges réservés à l'Europe de l'ouest reviennent à l’Allemagne et la Belgique, qui n'ont pas tout à fait la même envergure sur la scène internationale mais qui entendent - chacune à leur manière - défendre les valeurs du multilatéralisme. Deux grandes puissances régionales font également leur entrée dans ce conseil : l'Afrique du Sud et l’Indonésie.  Arrive enfin la République dominicaine qui représente l'Amérique Latine et qui, contrairement aux autres n'a encore jamais été membre du conseil de sécurité… 

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.