Une semaine après la mort de Georges Floyd à Minneapolis, les manifestations émaillées d'affrontements ont gagné une quinzaine d'Etats, et dimanche soir les abords de la Maison Blanche. Du jamais vu depuis 1968, dans un climat électrisé par la flambée du chômage et la présidentielle de novembre.

Les manifestants sont venus jusque sous les fenêtres de la Maison-Blanche pour dire leur colère, quelques jours après la mort de Georges Floyd, Afro-Américain, tué lors d'une interpellation policière
Les manifestants sont venus jusque sous les fenêtres de la Maison-Blanche pour dire leur colère, quelques jours après la mort de Georges Floyd, Afro-Américain, tué lors d'une interpellation policière © Getty / Jose Luis Magana

Malgré le couvre-feu imposé à Washington, Los Angelès, Houston et d'autres grandes villes, des milliers de personnes manifestent pour dénoncer les violences policières et le racisme. Parmi les slogans, "I can't breathe" ( "je ne peux pas respirer"), les derniers mots de Georges Floyd, un habitant Afro-américain de 46 ans qui n'a pas survécu à son interpellation à Minneapolis, le dispute à "Black lives matter" ("la vie des Noirs compte").

Derek Chauvin, le policier blanc inculpé d'homicide involontaire, devait comparaître ce lundi pour une première audience, mais les manifestants demandent que les autres agents impliqués dans l'interpellation soient mis en cause. Michael Jordan, la légende du basket américain, a défilé à Atlanta pour dénoncer "le racisme enraciné" aux Etats-Unis.

Face à des élus locaux qui appellent au calme et disent comprendre le besoin de justice, le président Donald Trump promet de "stopper la violence" et dénonce l'action de "gauchistes radicaux", de la mouvance "antifa" (antifaciste).  La Chine et l'Iran ont trouvé dans ces manifestations de nouveaux arguments pour critiquer les Etats-Unis.

Avec nous pour en parler :

Sylvie Laurent est maître de conférence à Sciences-Po Paris, où elle enseigne l’histoire politique et littéraire des Africains-Américains. Elle a publié Martin Luther King, une Biographie intellectuelle et politique (Le Seuil, 2015), et La Couleur du marché, racisme et néolibéralisme aux Etats-Unis (Le Seuil, 2017).  "Peaux Noires, Masques Blancs"  (Libération-14 mai 2020)

Grégory Phillips est le correspondant de Radiofrance à Washington.

Le virus sur la carte : Reportage à Berlin, notre correspondant Ludovic Piedtenu a profité de la réouverture des piscines.

Foule continentale : Le journal sonore de Caroline Gillet nous emmène sur l'île de Pâques, au large du Chili, avec Céline, qui nous raconte les plages envahies de micro-plastiques, et le confinement quand le ravitaillement n'arrive plus que toutes les deux semaines.

Le monde d'après : Jean-Marc Four analyse le face-à-face entre les réseaux sociaux et Donald Trump

Les invités
  • Sylvie LaurentMaître de conférence à Sciences-Po Paris, où elle enseigne l’histoire politique et littéraire des Africains-Américains.
Programmation musicale
  • U.S. Girls4 American Dollars (Radio Edit)2020
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.